parade
(photos Théo Seyrig)

Un événement qui ne se reproduira pas de sitôt: des centaines de tanks et véhicules blindés circulant dans les vieux quartiers de Pékin, avec une foule dense attroupée tout le long, prenant des photos et commentant. Un peu comme le 14 juillet à Paris. C'était le retour nocturne des véhicules de la grande parade nationale, après leur répétition deux semaines avant la 'vraie'. Durant celle-là le 1er octobre, personne n'a été autorisé à y assister. Les gens ont été invités à rester à la maison pour regarder la télé. Mais c'était tellement mieux en vrai !